Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Lycée > Enseignement de spécialité HGGSP > Classe de Terminale > Un exemple de travail personnel de l’élève de Spécialité pour le thème "Faire (...)
Publié : 15 mars

Un exemple de travail personnel de l’élève de Spécialité pour le thème "Faire la guerre, faire la paix"

Le thème 2 du programme de Spécialité de Terminale, "Faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolution" est un thème ambitieux à mener, en raison de son contenu dense, faisant appel à de multiples notions et périodes historiques. La difficulté est accrue en cas d’enseignement hybride, mis en place dans de nombreux lycées, nécessitant pour l’enseignant de repenser sa progression en associant travail en classe et travail en autonomie.

L’axe 1, portant sur la dimension politique de la guerre, comporte un jalon intitulé "Le modèle de Clausewitz à l’épreuve des "guerres irrégulières" : d’Al-Qaïda à Daech."
Le traitement de celui-ci impose que l’élève saisisse au préalable le fonctionnement de ces groupes terroristes, leurs points communs et leurs différences, avant de pouvoir questionner la pertinence du modèle de Clausewitz (étudié dans le jalon précédent).

C’est l’objet du travail demandé aux élèves. Il s’agit de remplir un tableau (voir ci-après) permettant de comprendre et de comparer le fonctionnement d’Al-Qaïda et de Daech. Pour cela, les élèves doivent faire la synthèse de plusieurs ressources qui sont mises à leur disposition sur l’ENT :

  1. 2 courtes vidéos, l’une "Le rapport de force entre l’État islamique et Al-Qaïda expliqué en 5 minutes" provenant du site "Le Monde", l’autre "Qu’est-ce que Daech ?" proposée par le site Lumni, offre gratuite de l’audiovisuel public.
  2. Les ressources proposées par le manuel scolaire (ici, il s’agit de l’édition Belin Éducation)
  3. Un dossier universitaire d’une trentaine de pages en format pdf disponible en ligne

La variété des supports proposés (audiovisuels, écrits ; documents du manuel, article universitaire...) permet à tous les élèves de réussir à remplir au moins partiellement le tableau.

Lors du retour en classe, seule une correction collective est réalisée en partant des réponses des élèves :

On peut aussi prévoir d’évaluer le travail fourni. De plus, une mise au point est effectuée sur la méthode de travail, notamment la manière d’exploiter un dossier universitaire. Par exemple, il peut être utile d’expliquer aux élèves l’intérêt de lire l’introduction, la table des matières, ou encore de leur montrer comment utiliser l’outil "recherche" de Adobe Acrobat Reader. En effet, au-delà de l’acquisition de connaissances, l’objectif de la Spécialité est de préparer les élèves à aborder l’enseignement supérieur.
Ensuite, l’enseignant peut traiter le jalon en prenant appui sur les connaissances acquises par les élèves lors de ce travail préparatoire.