Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Lycée > Enseignements communs > Classe de Seconde > De l’information fallacieuse à la vérification des faits
Publié : 11 mai

De l’information fallacieuse à la vérification des faits

En Sciences numériques et Technologie, le thème consacré aux données structurées et à leur traitement peut être orienté afin d’initier les élèves à une démarche propre à décrypter les informations fallacieuses ou fake news.

L’une des entrées du programme des Sciences numériques et Technologie (SNT) est consacrée aux données structurées et à leur traitement. Ce point du programme peut être mis au service de l’Éducation aux Médias et à l’Information, en l’occurrence au décryptage des infox.

La séance proposée ici entend montrer comment initier les élèves à une analyse raisonnée de données structurées afin de mettre en perspective une information fallacieuse.

Du 26 décembre 2017 au 8 janvier 2018, les États-Unis d’Amérique, notamment le Nord-Est du pays, connaissent un épisode climatique particulièrement rigoureux.

Températures minimales et maximales aux Etats-Unis d'Amérique - 27 décembre 2017 - Source : National Weather Service - NOAA

Températures minimales et maximales [1] aux Etats-Unis d’Amérique, le 27 décembre 2017 - Source : National Weather Service - NOAA

Au début de cet épisode climatique extrême, le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, poste le message suivant sur le média social twitter :

JPEG - 170.2 ko

Autant il est difficile de déterminer le niveau de duplicité d’un tel message - méconnaissance de la différence entre temps et climat ? instrumentalisation d’un épisode climatique pour légitimer une posture climato-sceptique et justifier l’annonce du retrait des États-Unis d’Amérique de l’Accord de Paris [2] ? -, autant il semble nécessaire pour les élèves :

  • d’être capable d’évaluer la pertinence d’une telle affirmation sur le plan scientifique afin de ne pas tomber dans le piège de l’argument d’autorité ou de notoriété ;
  • d’acquérir une démarche pour ce faire (recherche de données, évaluation de la pertinence de ces dernières, analyse et interprétation de l’information traitée).

Deux heures sont dédiées à la réalisation de cette séance.
Dans un premier temps, la problématique du travail est élaborée en commun avec les élèves par la présentation successive de l’épisode climatique qui touchent les Etats-Unis à la fin du mois de décembre 2017 et du message de D. Trump. Ce dernier est traduit par un.e élève.
Ensuite, les élèves travaillent en autonomie par groupe de quatre en salle informatique. Chaque élève dispose d’un poste pour travailler. Une fiche récapitule les différentes étapes du travail à réaliser :

  1. évaluation de la pertinence de la source de données ;
  2. téléchargement puis traitement des données afin de replacer l’épisode climatique sur le long terme ;
  3. interprétation des résultats obtenus afin de comprendre la posture adoptée par Donald Trump ;
  4. écriture et enregistrement d’une émission de fact checking sur le modèle de : levraidufaux de franceinfo. L’enregistrement est réalisé à l’aide d’Audacity.

La fiche de travail intitulée Températures new-yorkaises et politique aux EUA - Fact checking est disponible ci-dessous :

au format *.odt au format *.pdf
Températures new-yorkaises et politique aux EUA - Fact checking Températures new-yorkaises et politique aux EUA - Fact checking

Si les outils de traitement des données sont laissés au choix des élèves, ils ont tous employé LibreOffice Calc pour accomplir le travail. Aucun groupe n’a mobilisé les connaissances acquises pour ce faire en Python, notamment le module pandas.

Vous pouvez écouter ci-dessous l’une des émissions réalisées par les élèves :


De l’information fallacieuse à la vérification des faits - Travail d’élèves

Notes

[1Les températures sont exprimées en degrés Fahrenheit. Pour mémoire, l’eau gèle à 32°F. Pour convertir en degrés Celsius, il faut ôter 32 à la température en degrés Fahrenheit puis diviser le résultat par 1,8.

[2Elle est notifiée au secrétaire général des Nations Unies le 4 août de la même année.