Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Cycle 4 > 3e > Berlin au cœur de la Guerre froide
Publié : 6 mai

Berlin au cœur de la Guerre froide

Ce travail autour de la construction du mur de Berlin, de ses causes et de ses conséquences, s’inscrit dans le cadre du chapitre "Un monde bipolaire au temps de la Guerre froide" du thème 2 d’histoire en classe de 3e.

Cette séance intervient après une 1e séance présentant le contexte et les conflits antérieurs (Blocus de Berlin, Guerre de Corée).

La Guerre froide signifie bien confrontation idéologique et l’absence de guerre directe entre les deux superpuissances (États-Unis et URSS). Toutefois, des conflits ont lieu : guerre de Corée (environ 1,5 million de morts), Indochine puis Vietnam.
Sans réduire la guerre froide à ces épisodes de tension, la séance permet d’introduire la notion de monde bipolaire.

La 2e séance aborde Berlin dans les années 1950-1960.

Objectifs :
1. Se repérer dans le temps et dans l’espace : Berlin est un objet d’étude à la fois géographique et historique.
2. Analyser et comprendre des documents.
3. Raconter la crise qui découle de ces deux modèles antagonistes : le Mur de Berlin.

Le début de la séance, sous forme de cours dialogué, permet de revenir sur les contenus de la 1e séance :

  • Qu’est-ce que la Guerre froide ?
  • Le blocus de Berlin et la division de l’Allemagne en deux États

Mise en situation

L’objectif est de continuer à travailler sur la guerre froide mais de manière plus concrète, plus incarnée.
On imagine que la classe est la nation allemande. On commence par matérialiser physiquement dans la classe la frontière, le rideau de fer. On divise la classe en deux : ceux qui vivent à l’Est en RDA, ceux qui vivent à l’Ouest en RFA.
Précisez que le professeur vit à Berlin (le bureau), et tous les jours il passe la frontière pour travailler, il suffit de traverser la rue ou de descendre du train pour changer de pays.

Travail en autonomie

Les élèves sont confrontés au quotidien des habitants, à l’aide d’images ou d’objets familiers de l’époque (Fiches 1).

NB : La fiche 1 de la RDA s’inspire du cahier pédagogique du Mémorial de Caen et de la visite virtuelle de Berlin-Est réalisée par le CRDP de Caen (mais qui n’est plus en ligne).

A eux de relever les éléments qui caractérisent la situation économique et sociale de chacun des deux États et de compléter leur partie du tableau comparatif (Fiche 2), en indiquant les références aux documents utilisés.

Correction et analyse

1. Que pouvaient ressentir les habitants de la RDA en comparant les deux systèmes ?
L’élève qui exprime sa volonté de quitter la RDA pour la RFA est invité physiquement à déménager en passant à Berlin-Ouest.

Trace écrite : Attirés par la prospérité et par la liberté, entre 2,5 et 3 millions de personnes ont quitté la RDA pour la RFA entre 1949 et 1961.

2. Que pouvaient ressentir les habitants de la RDA à l’idée qu’un des leurs ait profité du bon système scolaire pour décider de passer à l’Ouest ? Sentiment de trahison
3. Comment ceux de l’Ouest voyaient l’arrivée massive des Ossis ? Victoire de leur modèle
4. Comment ceux de l’Est peuvent freiner cet exode qui marque leur échec ? Isoler Berlin-Ouest

Analyse vidéo : Images d’archives sur la construction du Mur de Berlin (extraites du documentaire Un mur à Berlin).

Trace écrite : Pour stopper l’exode, la RDA construit un mur autour de Berlin-Ouest à partir du 13 août 1961.

Analyse d’une photographie de presse

Plus de 6000 personnes réussissent à passer dans les premiers jours du Mur qui n’est pas encore étanche. Parmi ces personnes, un jeune homme va devenir célèbre grâce à une photo (Fiche 3).

L’analyse commence en autonomie, sans aucune indication, les élèves doivent observer et questionner la photo. Ils peuvent ainsi formuler des hypothèses sur le lieu, la date, l’auteur et les circonstances de la prise de vue.

Continuer à l’aide d’images d’archives sur le renforcement du Mur (animation en 3D « Emmurés ») et les tentatives d’évasions.

Bilan récapitulatif

A l’aide des 3 schémas ci-dessous, les élèves sont invités, pourquoi pas au tableau, à résumer la situation de l’Allemagne et de Berlin dans la Guerre froide.
PNG - 434 ko

Bilan de l’activité

Si une seule élève a franchi le pas de "passer à l’ouest" à l’issue de la 1e activité, les élèves ont dans l’ensemble bien compris ce désir de fuir. Ils ont été particulièrement touchés par les images d’archives, par ces exemples concrets de familles séparées.

Certains élèves avaient par ailleurs une vision déformée de cet épisode, pensant que le mur avait été construit par la RFA pour empêcher les Ossis d’entrer. Cette vision, sans doute influencée par l’actualité, a permis d’intéressants échanges sur la question des frontières et des murs hier et aujourd’hui.

Enfin, si le travail a été réalisé en une heure, cela n’est possible qu’à condition de limiter les séquences vidéos à quelques courts extraits choisis.