Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour les enseignants > Se documenter > Cartothèque > L’obésité dans le monde - Construire une carte avec Magrit
Publié : 20 avril

L’obésité dans le monde - Construire une carte avec Magrit

La thématique de l’alimentation et de la gastronomie organisera le prochain numéro du Dr@kk@r. La question de l’alimentation est abordée dans le deuxième thème du programme de géographie de seconde. Elle se retrouve également dans le programme du cycle 4, en cinquième.

Cet article propose d’illustrer la notion de malnutrition, commune aux deux programmes, en ciblant le problème de l’obésité. « La malnutrition […] touche à la fois les pays pauvres et les pays riches, y compris sous la forme de l’obésité en progression plus rapide que la sous-alimentation. » Éduscol

L’infographie ci-dessous insère une construction cartographique réalisée à partir des données de l’Organisation Mondiale de la Santé . Les données disponibles pour la période 1975 – 2016, et téléchargeables au format .csv, permettent de cerner l’évolution préoccupante de la prévalence de l’obésité des adultes à l’échelle mondiale entre ces deux dates.
Surpoids et obésité dans le monde

La réalisation :
La cartographie illustrant notre précédent numéro a permis de présenter l’outil Khartis. La production est ici conduite à l’aide d’une application similaire – Magrit – développée par l’UMS RIATE (Réseau interdisciplinaire pour l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages). Magrit est une application qui, comme Khartis, demeure assez simple à prendre en main pour les élèves à partir du moment où on aura veillé à l’intégration d’un jeu de données fonctionnel, à la compatibilité de son format. La plateforme propose par ailleurs des tutoriels d’une grande clarté.
L’interface d’accueil propose par l’onglet « Démarrer » d’entrer sur la plateforme de travail.

JPEG - 185.4 ko

Un nouveau projet doit débuter par la sélection d’un fond de carte. Magrit dispose de fonds présélectionnés dont un planisphère que nous utilisons ici.

JPEG - 154.6 ko

Il faut ensuite charger son jeu de données, joindre celles-ci au fond de carte et sélectionner le mode de représentation souhaité, ici une carte de ratios. Magrit offre une large gamme de constructions possibles : stocks, anamorphoses, cartes lissées ou en oursins…

JPEG - 56.8 ko

JPEG - 137.4 ko

La carte nécessite une discrétisation et la détermination d’une méthode à choisir. Cela est l’occasion de faire réfléchir les élèves sur le choix des seuils pour autoriser une comparaison. Ici, la construction applique celle des quantiles, en six classes mais, comme Khartis, plusieurs méthodes peuvent être sélectionnées.

JPEG - 160.8 ko

La projection Natural Earth II est fixée par défaut mais un large choix est offert. La perspective sur deux mondes de Gilbert permet de juxtaposer les deux cartes dans le cadre serré de l’infographie et d’opérer plus facilement la comparaison entre les deux dates.

JPEG - 132.4 ko

Avant de pouvoir exporter la cartographie au format svg et de pouvoir la retoucher avec un logiciel de dessin vectoriel, elle peut être habillée d’éléments indispensables : échelle, flèche d’indication du nord mais aussi les graticules, un fond d’emprise du globe ou encore des symboles ou du texte.

JPEG - 219.9 ko

Aller plus loin  : Sur le blog Cartographies numériques tenu par Sylvain Genevois, enseignant-chercheur à l’Université de la Réunion, Mathieu Merlet, professeur au lycée Lyautey de Casablanca, propose un article très détaillé sur l’utilisation de Magrit dans le cadre de nos pratiques pédagogiques : Utiliser Magrit dans le cadre de la géographie scolaire

L’infographie au format PDF :

La cartographie seule :