Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Lycée > Classe de 2nde > Projet pluridisciplinaire en A.P. : initiation à la philosophie en (...)
Publié : 7 juillet 2014

Projet pluridisciplinaire en A.P. : initiation à la philosophie en Seconde

Durant deux années (2011-2012/2012-2013), a été proposé au Lycée Marc-Bloch de Val-de-Reuil, dans le cadre de l’Aide Personnalisée, un projet d’initiation à la philosophie. Ce projet a concerné deux classes de Seconde. Le thème abordé, l’évolution de l’homme, a permis de mener ce projet de manière pluridisciplinaire. En effet, les enseignants de S.V.T., d’histoire-géographie et de philosophie ont conjointement organisé et mené le projet.

L’organisation des séances.

Plusieurs sous thèmes ont été retenus : la vie, les hominidés et les homininés, la révolution du néolithique, la nature et la culture, l’histoire des grandes théories de l’évolution, le racisme et l’eugénisme, l’homme du futur, l’histoire comme narration de l’évolution. Ces sous thèmes ont été classés dans un ordre logique, celui de l’évolution. Les séances ont été articulées avec les programmes officiels de S.V.T. et d’histoire géographie.

Les ressources utilisées et les documents étudiés.

Les ressources utilisées, soit pour préparer les séances, soit pour faire travailler les élèves ont été des ressources en ligne :
Le site http://www.hominides.com/index.php est une mine de renseignements sur les familles d’hominidés et d’homininés et sur l’évolution de l’espèce humaine.
Le site http://lecerveau.mcgill.ca/ permet de comprendre simplement mais avec précision le fonctionnement du cerveau humain.
L’article en ligne http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Communiques-de-presse/Archives/2010/p-11789-Quand-Neandertal-faisait-halte-a-Tourville-la-Riviere.htm permet de prendre connaissance de l’exemple d’un site local.
L’article en ligne http://www.scienceshumaines.com/la-revolution-neolithique_fr_27231.html permet d’étudier la révolution néolithique.

Les ressources utilisées ont aussi été des extraits de documentaires ou de docu-fictions :
Pascal Blanchard et Eric Deroo, Zoos humains. Vous avez dit ‘sauvages’ ?, documentaire, Arte, 2002.
Jacques Malaterre, L’odyssée de l’espèce, France 3-R.T.B.F.-Transparences Productions, 2003.
- Homo sapiens, docu-fiction, 2005.
Denis Van Waerebeke, Espèces d’espèces, documentaire, Ex Nihilo-Arte-France 5-C.N.R.S.-Muséum national d’histoire naturelle, 2005.

Les ressources utilisées ont été également des extraits d’ouvrages :
Jean-Michel Besnier, Demain les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ?, Paris, Fayard, 2010.
Étienne Bimbenet, L’animal que je ne suis plus, Paris, Gallimard, 2011.
Jared Diamond, Le troisième chimpanzé. Essai sur l’évolution et l’avenir de l’animal humain, Paris, Gallimard, 1992.
Pascal Picq, Nouvelle histoire de l’homme, Paris, Perrin, 2005.
Antoine Robitaille, Le nouvel homme nouveau. Voyage dans les utopies de la posthumanité, Paris, Boréal, 2008.

Le déroulement des séances.

Certaines séances ont été menées de manière disciplinaire.
Les premières séances en S.V.T. ont permis de construire le cadre de la réflexion. Les élèves ont réfléchi sur la notion de vie et ont étudié les transformations et les spécificités physiologiques de l’homme (bipédie, évolution du cerveau…).
Les séances d’histoire-géographie ont permis d’étudier la révolution néolithique (sédentarisation, agriculture et élevage…), de prendre connaissance du site local de Tourville la Rivière et d’aborder l’histoire comme une manière de raconter l’évolution.
Les séances de philosophie ont permis de réfléchir plus spécifiquement sur les notions de vie, d’humanité (homme/animal) et de liberté (déterminisme/finalisme). Des textes classiques de Descartes, Pascal (le roseau pensant), Emmanuel Kant et de Claude Bernard ont notamment été proposés aux élèves. Les séances se déroulaient en trois temps. Dans un premier temps, les élèves prenaient connaissance d’un extrait de texte et de la problématique de la séance. Dans un deuxième temps, ils réfléchissaient à des arguments soit en faveur de la thèse, soit en opposition. Dans un troisième temps, ils débattaient entre eux. L’enseignant n’intervenait que pour réorienter le débat et pour synthétiser, en quelques minutes, l’ensemble des propos.
Certaines séances ont été menées de manière pluridisciplinaire. Les élèves ont travaillé sur les théories de l’évolution (Buffon, Lamarck, Darwin), les théories racistes et eugénistes (racisme « scientifique », zoos humains, « racisme ordinaire ») et les grands débats actuels (créationnisme/évolutionnisme/intelligent design).

Les dernières séances ont permis d’aborder l’évolution comme un processus inachevé. Les élèves ont travaillé sur le futur de l’homme à la fois du point de vue physique (cyborg, cerveau augmenté), sociétal (utopies futuristes) et moral.
Les élèves ont réalisé des travaux variés : frise chronologique (hominidés et homininés), croquis (cellule, cerveau), powerpoint (zoos humains), rédaction de synthèse d’articles (site de Tourville la Rivière, fait d’actualité lié au racisme contemporain)… Les séances vidéos ont permis à la fois d’étudier l’image de manière critique et de travailler sur les représentations de l’évolution de l’homme. Les élèves ont autant travaillé l’écrit que l’oral.

En fin d’année, les élèves ont rédigé un bilan de leur apprentissage. Ils devaient faire un bilan des connaissances acquises et proposer une auto-évaluation de leurs progrès méthodologiques.

Le bilan.

Le bilan de ce projet est très positif. Les élèves ont apprécié de découvrir la philosophie. Ils en ont tiré une certaine fierté. Ils ont travaillé sur des notions et les ont articulé les unes avec les autres. Ils ont réfléchi à la fois sur ce qu’est l’homme (du point de vue « naturel », « culturel », anthropologique, éthique et moral…) et sur une autre manière de penser l’histoire. Ils ont découvert et imaginé des futurs possibles. Le sous thème de l’homme du futur est celui qui les a le plus marqué. Les élèves se sont montrés particulièrement attentifs aux transformations technologiques qui contribuent à transformer l’homme.

Valérie Fusin et Jean-Marc Goglin