Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Cycle 4 > 5e > Etude de cas : Un tramway au Havre en 2012
Publié : 23 janvier 2012

Etude de cas : Un tramway au Havre en 2012

Introduction :

Le chantier du tramway havrais est désormais engagé et marque le quotidien d’une partie de la population de l’agglomération. Cette infrastructure de transport dont l’inauguration doit avoir lieu en 2012 nous semble une bonne occasion pour servir d’étude de cas et introduire les élèves aux enjeux du développement durable (Partie I - Thème 1 du programme de Géographie). En effet, les promoteurs publics du projet insistent sur sa dimension durable. Il est donc possible de discuter cette durabilité avec les élèves afin de dégager une première définition du développement durable et de les sensibiliser à ses enjeux.

Dans la mesure où cette évaluation nécessite une comparaison de données quantitatives et qualitatives, nous avons, notamment, privilégié l’usage d’un système d’information géographique. Cet outil permet non seulement d’atteindre les objectifs disciplinaires fixés par les programmes mais familiarisent également les élèves, futurs citoyens, avec les outils mis en œuvre par les aménageurs eux-mêmes.

Cette séquence a été menée avec deux classes de 5e. La classe de 5e2 servira d’exemple pour les productions réalisées par les élèves, à titre individuel ou collectif.

1. De l’accroche ...

L’accroche de la séquence est réalisée de la manière suivante. Les élèves lisent le document ci-dessous puis formulent des questions sur leur cahier ou feuille de brouillon. Dans un second temps, les questions sont mises en commun puis rédigées au tableau.

Document : Extrait du site de la ville du Havre (http://www.ville-lehavre.fr/dossier/tramway-0)

"En faisant reculer l’usage de la voiture (un tramway équivaut à 150 automobiles), le tram s’impose donc comme un élément indispensable de la politique de développement durable voulue par la Ville."

Les questions générales élaborées par la classe sont les suivantes :

- Qu’est-ce que le développement durable ?
- Pourquoi le tramway est-il construit ?
- Le tramway atteint-il ses objectifs ?

2. ... aux objectifs affichés du tramway havrais

La dernière question posée par les élèves conduit à préciser dans un second temps ces objectifs à partir du site de la communauté d’agglomération du Havre (Codah).

La question posée aux élèves est la suivante : Quels sont les principaux objectifs que cherche à atteindre la Codah grâce au tramway ?

Pour y répondre, les élèves travaillent par groupe de 2 à 3 avec un ordinateur portable connecté à Internet.

La mise en commun des questions rédigées par les différents groupes donne le résultat suivant :

Ces objectifs sont :
- mieux relier les différentes parties de l’agglomération entre elles ;
- rendre le cadre de vie plus agréable ;
- réduire la pollution ;
- créer des emplois.

Dans un second temps, les élèves vérifient si ces objectifs peuvent être réellement atteints. La première séance inclut l’examen de la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Lors des séances suivantes, il est nécessaire à chaque reprise de rappeler le questionnement initial.

3. Examen d’un objectif environnemental, la réduction des émissions de dioxyde de carbone

Un exercice est proposé aux élèves qui travaillent toujours par groupe de deux à trois avec un ordinateur portable relié à Internet.

Exercice :

A partir de 2012, Mme X. pourra prendre le tramway à la station Porte Océane et descendre à la station Palais de Justice pour se rendre à son travail. En 2010, elle parcourt les deux kilomètres de ce parcours en voiture chacun des 215 jours où elle doit se rendre à son travail.

- Selon le site de la Codah, quelle masse de dioxyde de carbone Mme X. ne rejettera-t-elle plus lorsqu’elle utilisera le tramway sur une année ?
- Comparée aux chiffres fournis par l’Ademe, cette estimation de la Codah vous semble-t-elle exagérée ?
- Citez un aménagement réalisé lors des travaux du tramway qui favorise l’abandon de la voiture.
- Les déplacements automobiles disparaîtront-ils de l’agglomération havraise ?

4. Examen d’un objectif social, l’amélioration de la desserte des quartiers périphériques

La seconde séance est entièrement consacrée à cette question. Dans un premier temps, les élèves, toujours par groupe, examine la situation du quartier de Caucriauville. Le document qui leur est proposé est le suivant :

Document : Extrait de L’Express du 13 octobre 2005. Craucriauville, une ZUP dans les champs. Dominique Aubin

« […] Depuis 2000, il [le quartier de Caucriauville qui connaît des difficultés depuis les années 1970] est devenu le principal secteur du Havre concerné par la politique de la ville. Tours démolies remplacées par des pavillons, rénovation des appartements, aménagements des pieds d’immeubles ... Des dizaines de millions d’euros d’argent public sont engagés. Des efforts dont le succès ne sera pas garanti tant que l’emploi ne sera pas de retour. Il est également prévu de relier ce quartier excentré au centre-ville par des transports en commun rapides. [...] »

Ils sont conduits à formuler une question en lien avec le contexte que connaît ce quartier et l’aménagement qui les préoccupe, à savoir le tramway.

La mise en commun des groupes permet de formuler la question suivante :

Le futur tramway permet-il un meilleur accès des habitants de Caucriauville au reste de l’agglomération ?

Pour y répondre, les élèves disposent d’un ordinateur avec un système d’information géographique, en l’occurrence OpenJUMP [1], et d’un lot de couches, tant vectorielles que raster, leur permettant de répondre à la question posée en début de cours. Aucune indication précise n’est donnée quant aux couches à afficher ni à leur ordre d’affichage. Ils disposent seulement d’un descriptif précis des couches et de leur utilisation possible ainsi que d’un rappel des principales fonctionnalités du logiciel. Il faut préciser qu’une partie de la classe, une petite majorité des élèves, a utilisé cet outil en classe de 6e.

Le travail en groupe libère le professeur qui peut ainsi désamorcer les problèmes techniques, préciser certaines fonctionnalités du système d’information géographique, suggérer certaines pistes pour résoudre des aspects de la question.

La stratégie que les élèves doivent développer est la suivante. Il leur faut afficher les parcours que réaliserait une personne qui se rendrait de Caucriauville au centre-ville en tramway, en bus et en voiture. La comparaison des durées de trajets montre que le tramway améliore la desserte proposée par les transports en commun. Cependant, un trajet en voiture demeure plus rapide.

Copie d’écran des couches affichées pour une comparaison entre les différents modes de transport

Les élèves rédigent au terme de leur enquête une à deux phrases qui résume(nt) leur conclusion de manière nuancée.

La fiche de travail (Tramway2.odt) ainsi que les couches d’information nécessaires peuvent être téléchargées ici sous la forme d’un dossier compressé. Les fichiers peuvent être extraits à l’aide d’un utilitaire tel que 7-Zip.

5. Examen d’un objectif économique, l’amélioration de la desserte des entreprises havraises

Ce thème est introduit par nous. Nous reprenons l’idée de desserte, en l’occurrence celle du centre-ville pour un quartier périphérique en difficulté, abordée lors de la précédente séance pour vérifier l’un des objectifs économiques du tramway et formuler avec les élèves la question suivante : le tramway dessert-il les principales zones d’activités économiques du Havre ? Il s’agit alors pour les élèves de proposer des couches à afficher. Nous nous limitons à fournir aux élèves les couches demandées.

La principale difficulté rencontrée est celle de la délimitation des principales zones d’activités économiques. L’indicateur retenu ici est le nombre d’entreprises installées dans chaque IRIS.

Copie d’écran des couches affichées

La couche qui permet de cartographier le nombre d’entreprises par IRIS au Havre en 2008 est disponible ci-dessous :

Zip - 22.7 ko
IRIS_entreprises_LeHavre_2008

Une fois l’affichage réalisé, les élèves rédigent individuellement une réponse à la question formulée précédemment.

6. Généralisation et rédaction

Dans la seconde partie de la dernière séance, nous reprenons à l’oral les objectifs affichés par les promoteurs du tramway et définissons le développement durable comme une démarche qui vise à prendre en compte et à atteindre des objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Le schéma bien connu est réalisé et pris en note par les élèves. A aucun moment, pourtant, n’est discuté la dimension durable - ou pas - du futur tramway havrais. En effet, la définition de la notion est de notre ressort mais nous ne voulons pas nous substituer à l’élève afin que ce dernier développer un raisonnement critique.

Ce raisonnement est d’ailleurs l’aboutissement de leur travail. Comme l’examen des objectifs affichés du tramway est relativement long (2 heures étalées sur 3 séances), il est nécessaire d’apprécier globalement cet aménagement, c’est-à-dire en prenant en compte les trois piliers du développement durable abordés précédemment. Aussi leur est-il demandé de rédiger un court paragraphe pour répondre à la question suivante : le tramway du Havre est-il, selon vous, un aménagement durable ?

Sans cette étape finale, et, souvent, malgré cette dernière pour certains d’entre eux, ils ont des difficultés à tenir compte du développement durable dans son ensemble et n’en privilégient souvent qu’un seul. Ce dernier n’est d’ailleurs pas obligatoirement celui lié à l’environnement.

Ce travail final est réalisé à la maison. Après correction, par nos soins, des erreurs d’expression, il tient lieu de trace écrite finale et est complété par l’enregistrement du travail d’un autre élève (émission Un monde durable ? du 11 janvier 2011). Concilier une sensibilisation encore balbutiante aux enjeux du développement durable et une compréhension plus aiguë de ceux-ci permet, en effet, de respecter les rythmes éminemment différents d’appropriation de la notion de développement durable qui est l’enjeu de l’ensemble de l’année de 5e.

Notes

[1D’autres systèmes d’information géographique peuvent être utilisés. Les motifs qui ont guidé notre choix sont exposés ici.