Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour les enseignants > Se documenter > Cartothèque > La migration des cerveaux vers les Etats-Unis d’Amérique en 2009
Publié : 20 septembre 2010

La migration des cerveaux vers les Etats-Unis d’Amérique en 2009

Les cartes présentées actualisent les données présentées précédemment. Elles sont par ailleurs accompagnées de couches d’information pour les utilisateurs d’un système d’information géographique.

Mesurer le brain drain

Le visa H1B est accordé à des immigrants temporaires au titre de leur specialty occupation. Il donne droit à un séjour qui peut être prolongé jusqu’à 6 ans. Au-delà, le titulaire peut obtenir une green card. Pour un visa H1B, l’impétrant doit justifier d’un bachelor’s degree, soit l’équivalent de 3 à 4 ans d’études après notre baccalauréat. Les années d’expérience professionnelle peuvent pallier l’absence d’études supérieures à raison de trois années pour une année d’étude manquante. Ce visa s’adresse donc en priorité aux employés les plus qualifiés.

Un autre visa, le visa O1, permet également aux cerveaux de migrer vers les Etats-Unis. Dans la mesure où il s’adresse également aux artistes, aux businessmen et aux sportifs de haut-niveau, il n’est pas retenu ici.

La migration des cerveaux à destination des Etats-Unis d’Amérique ne saurait donc être mesurée de manière exacte uniquement par le biais des visas H1B accordés par ces derniers.

Ressources à télécharger

CARTE A TELECHARGER

PNG - 106 ko


Nombre de visas H1B accordés par pays en 2009
Formats disponibles :


PNG PDF AI SVG

Ces cartes peuvent être également réalisées en classe avec un système d’information géographique (SIG). Les données nécessaires peuvent être téléchargées ici. Le dossier téléchargé est à décompresser avec un utilitaire tel que 7-zip. Il est à noter qu’en raison d’une distribution très dissymétrique et discontinue de ces données, il est préférable de recourir à une discrétisation selon l’algorithme de Jenks.