Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Cycle 4 > 5e > Un front pionnier au Brésil. Déforestation et développement durable
Publié : 8 mars 2010

Un front pionnier au Brésil. Déforestation et développement durable

Introduction :

La forêt amazonienne est l’objet d’un suivi scientifique par l’Institut National de Recherche Spatiale (INPE). Sa déforestation est ainsi mesurée à partir d’observations satellitaires. Depuis 2004, selon l’INPE, le rythme de déforestation de la forêt amazonienne décroît. La période récente (juillet 2008-juillet 2009) témoigne même d’un net recul de la déforestation. Elle demeure cependant importante puisqu’elle représente environ 110 % de la surface de la Seine-Maritime pour la période considérée.
La forêt amazonienne est un territoire approprié à différentes échelles par des acteurs aux intérêts très souvent contradictoires. Pour ne prendre que l’exemple du Mato Grosso, le développement économique assuré par des migrants originaires du sud du Brésil a pris la forme d’un front pionnier où prédomine la culture du soja (Théry 2004). Ce dernier n’a pas peu contribué à faire du Brésil l’une des premières puissances agricoles à l’échelle mondiale. Ce front pionnier a désormais atteint les franges de la forêt amazonienne. Une certaine diversification agricole est cependant à l’œuvre au Mato Grosso. Les facteurs sont tout autant conjoncturels (évolution à la baisse des prix mondiaux du soja par exemple) que structurels (relief accidenté peu propice au développement d’une agriculture mécanisée, érosion des sols liés à la déforestation) (Arvor D. et alii 2009). Ce développement économique doit aussi tenir compte d’impératifs humains et environnementaux. Une partie du Mato Grosso est en effet affectée à des aires protégées : terres indigènes, notamment le parc indigène du Xingu créé en 1961, ou aires de protection de la forêt amazonienne (préservation totale ou usage durable de la forêt) (Veyret et Arnould 2008 p. 71). Ces dernières sont d’abord nées du mouvement des seringueiros de l’Acre menés par Chico Mendes. Le modèle socio-environnemental (réserves dites extractivistes) a ensuite été repris par les autorités fédérales et par les autorités des états amazoniens dont celui du Mato Grosso. Icône planétaire, la forêt amazonienne est également l’un des enjeux majeurs du développement durable à l’échelle internationale. Tant les ONG que les scientifiques se penchent sur le « poumon de la planète » dont la santé intéresse l’opinion publique mondiale. Cependant, si la forêt amazonienne est un indéniable espace de biodiversité, biodiversité par ailleurs fragile et encore mal connue (Doulers 2004 p. 21-25), sa perception demeure trop souvent liée à une dimension environnementale voire environnementaliste qui ne prend pas en compte les autres dimensions du développement durable.
Au-delà des représentations issues des logiques des différents acteurs, il convient donc de conduire les élèves à s’interroger sur la durabilité du développement à l’œuvre dans les fronts pionniers brésiliens, aussi bien en terme environnementaux qu’en termes économiques et sociaux.

Bibliographie :

Droulers M., L’Amazonie.Vers un développement durable., collection U, Armand Colin, 2004
Théry H., Le Brésil : changement de cap ?, Documentation photographique, n°8042, Documentation Française, 2004
Veyret Y. et Arnould P., Atlas des développements durables. Un monde inégalitaire, des expériences novatrices, des outils pour l’avenir., collection Atlas/Monde, Autrement, 2008

Mise en situation des élèves :

Le travail se déroule en groupe de 2-3 élèves sur une durée de 2 heures.
Les élèves sont conduits à utiliser un système d’information géographique. Il est préférable qu’ils aient une certaine familiarité avec cet outil.

Proposition de travail :

Inquiet de la progression de la déforestation au nord de son état, le gouverneur du Mato Grosso vous charge de mesurer celle-ci et de déterminer si la poursuite de la déforestation peut permettre un développement durable de son territoire.
Vous devrez rédiger un rapport et le lui adresser par courrier électronique. Dans ce rapport, rédigé avec des phrases simples mais correctes, vous présenterez :
- le territoire du Mato Grosso que vous avez étudié (localisation, peuplement, développement à l’échelle nationale et mondiale) ;
- la déforestation qu’a connue ce territoire ;
- les perspectives d’un développement durable de ce territoire.
Vous ferez enfin une ou deux propositions pour parvenir à un tel développement.
Pour réaliser votre rapport, vous vous appuierez sur les ressources cartographiques et documentaires mises à votre disposition.

Présentation des données :

Les couches d’information disponibles sont les suivantes :
- croissance de la population entre 2000 et 2007 à l’échelle mondiale par pays ;
- indice de développement humain en 2007 à l’échelle mondiale par pays ;
- relief de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud ;
- densité de population en 2007 au Brésil par unité fédérale ;
- potentiel agricole des sols du Brésil ;
- végétation du Brésil ;
- images satellites d’un territoire traversé par le rio Peixeto de Azeivedo (nord du Mato Grosso) en 1992 et 2006.
Ces données sont issues des portails du Programme des Nations Unies pour le Développement, de l’Institut Brésilien de Géographie et de Statistiques et de la NASA.

Les données peuvent être téléchargées ici. Il s’agit d’un dossier compressé au format .zip d’environ 44 Mo. Une fois téléchargé, ce dossier doit être décompressé à l’aide d’un logiciel tel que 7-Zip.

Présentation succinte du territoire étudié :

Le territoire considéré est localisé en marge nord-occidentale du plateau central du Brésil. Le rio Peixoto de Azeivedo incise les roches granitiques de ce bouclier précambrien. Les sols de sa vallée sont essentiellement des sols argileux très sensibles à l’érosion. Malgré tout, le potentiel agricole de ces sols est considéré comme correct.
Les images satellites présentent la déforestation de ce territoire entre 1992 et 2006. Les exploitations agricoles apparaissent essentiellement tournées vers l’élevage.

Autres documents mis à disposition des élèves :
- productions agricoles au Mato Grosso en 2008 ;
- déforestation et modèle de développement.

Objectifs :

Il s’agit pour les élèves de faire preuve des capacités suivantes :
- localiser et situer à différentes échelles le front pionnier ;
- décrire et expliquer un front pionnier ;
- rédiger un texte bref ;
- commencer à mettre en relation un territoire étudié et les « trois dimensions du développement durable » définies dans la première partie du programme de Géographie.

Validation du B2i :

Cette séquence permet en outre de valider des items du B2i niveau collège :

PDF - 50 ko
B2i_Compétences_Validées