Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Histoire-Géographie : Cycle 4 > 4e > Raconter et débattre sur les libertés pour apprendre à argumenter, en classe (...)
Publié : 7 juillet 2009

Raconter et débattre sur les libertés pour apprendre à argumenter, en classe de 4ème

Éducation
Civique - 4ème

RACONTER
ET DÉBATTRE SUR LES LIBERTÉS POUR APPRENDRE À ARGUMENTER.



Objectifs :
• Connaissances : chapitre traitant des libertés.
• Capacités : l’argumentation. Première fois que les
élèves auront à construire une argumentation. L’objectif
premier est de leur faire comprendre ce dont il s’agit pour qu’ensuite
ils le pratiquent.

Contexte :
• Ce travail a été réalisé avec deux classes
très différentes de 4ème.
• Le chapitre est composé de 4 leçons : 1) Des libertés
(1 cours) ; 2) Une liberté protégée par des règles
et par l’égalité (1 cours) ; 3) La liberté d’information
(2 cours) ; 4) Argumenter pour débattre au sujet de la liberté,
préparation du débat (1 cours).

Leçon
1 :
passage du récit à l’argumentation, identification
de l’argumentation. Travail en groupe de 3 élèves. Chaque
groupe doit trouver une situation de liberté et la raconter. Ensuite,
il est invité à réfléchir à ce qui fait de
la situation qu’ils ont décrite une situation de liberté.
La mise en commun fait apparaître du vocabulaire + une certaine hiérarchie
entre l’exemple raconté et les notions, la réflexion. Des
exemples sont rapprochés. Au fur et à mesure, plusieurs organigramme
du diaporama sont réalisés (l’ensemble est le résultat
du travail des 2 classes). Les élèves complètent dans leur
cahier avec les exemples des autres groupes sous forme de tableau ou d’organigramme,
au choix.
L’évaluation se déroule sur 2 cours, situés
un jour et le lendemain : 1) évaluation à l’oral sous forme
de débat ; 2) évaluation à l’écrit. L’évaluation
orale commence avec la constitution des groupes de 3 élèves (je
l’ai fait dans l’ordre alphabétique) et l’attribution
d’un rôle au groupe (argumenter pour dire « oui » ou
pour nuancer) ; les élèves ont 10 min pour s’accorder ; le
reste du cours est consacré à l’exercice évalué
 : les élèves passent un groupe de 3 contre un autre
groupe de 3, 3 min. Un groupe défend l’idée qu’il
y a beaucoup de libertés en France ; l’autre que ces libertés
sont limitées. Les autres élèves sont invités à
prendre des notes pour avoir plus d’idées le lendemain pour l’écrit.
Un microphone facilite l’audition du groupe classe et la prise de parole.
Certains élèves sont invités à rester un peu plus
longtemps si je n’ai pas pu les évaluer entièrement (évaluation
sur 3 points : la prise de parole répond à la question ; elle
comporte des idées ; elle comporte des exemples). A l’écrit,
le lendemain, les élèves doivent répondre à quelques
questions de cours et rédiger un texte argumenté pour montrer
qu’il existe des libertés en France et que ces libertés
sont limitées.


Exemple de réalisation d’élèves :

Aujourd’hui,
en France, il existe des libertés et leurs limites. D’après
la convention Européenne des droits de l’Homme, il existe
de nombreuses libertés. Elles sont inscrites dans les textes
de lois et on doit les respecter. Par exemple, le code de la roue fait
respecter la liberté individuelle.
Il
y a aussi des limites dans la liberté d’information, même
si elle est présente en France. Elle est diffusée partout
 : la télévision, les journaux, la radio, internet, … ;
mais, elle est limitée par la Convention* de Münich. La
liberté d’expression est très importante. Le peuple
a le droit de voter, mais seulement à partir de la majorité.
Il peut aussi faire grève, mais il faut d’abord déposer
un préavis de grève.
On peut donc en conclure qu’en France les libertés sont
nombreuses mais limitées. Le philosophe des lumières le
disait déjà au XVIIIème siècle : la liberté
existe si elle est égale pour tous.

* Lire : « 
Charte de Münich ».



Premier bilan :
• Un oral convaincant, même si les personnalités des élèves
ressortent plus qu’en 5ème. J’ai parfois eu l’impression
d’assister à un débat entre adultes. Note la plus courante
 : 6/6 ; moyenne : 5,5/6.
• Un écrit excellent pour certains élèves qui savent
vraiment bien argumenter, classant parfois de façon originale leurs idées
à l’intérieur du texte. La rareté des exemples a
été souligné dans certaines copies ; l’absence de
vocabulaire et de notions dans d’autres. Quelques élèves
rédigent quelques lignes autour d’un exemple qui les marque, comme
le téléchargement sur Internet, sans aller au-delà. Moyenne
des classes : 7,5/10 et 4,5/10* ; 2 et 5 « 0 » ; note la plus courante
 : 10/10 et 0/10 selon la classe. * mieux pour cette classe qu’en connaissances.


Téléchargez cette fiche
au format .pdf

PDF - 28.5 ko