Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Réfléchir à ses pratiques pédagogiques > Progressivité des apprentissages > Savoir écrire un petit paragraphe en 6ème : l’exemple du peuple de la (...)

Savoir écrire un petit paragraphe en 6ème : l’exemple du peuple de la Bible

SAVOIR ÉCRIRE UN PETIT PARAGRAPHE EN 6ème :
l’exemple du peuple de la Bible

1ère étape :
Evaluation diagnostique : présentation du chapitre
par les élèves. Que connaissent-ils du sujet ?
Le professeur interroge les élèves sur l’importance de la
connaissance de l’histoire de ce peuple pour la compréhension du
monde d’aujourd’hui (les élèves peuvent répondre,
pas le professeur !). Soit les élèves élaborent une réponse,
soit ils vont la découvrir dans leur travail préparatoire ou dans
l’élaboration du cours qui est en même temps un exemple de
correction de leur trace écrite individuelle.

Travail des élèves
et consignes aux élèves :

L’objectif est double :
1.être capable d’écrire 5 phrases grammaticalement correctes
(sujet+verbe+complément) et historiquement justes (au moins une des phrases
doit comporter une date et une autre un repère géographique).
2.découvrir l’histoire du peuple hébreu par une lecture
attentive du chapitre du livre.

L’exercice doit vous
permettre de confirmer vos talents d’écriture ou de progresser
dans ce domaine.
Ecrivez ou recopiez 5 phrases qui résument le chapitre ou qui sont importantes
pour éclaircir l’histoire des Hébreux dans l’Antiquité.

Dans ce travail, l’utilisation
du texte du manuel est capitale. L’élève en difficulté
est autorisé à recopier des phrases (cela le rassure et le familiarise
avec l’écriture, comme l’enfant a besoin des petites roues
lorsqu’il commence à apprendre à faire du vélo…).

2ème étape :

Construction du cours avec des phrases des élèves ou avec
des mots clés.

L’essentiel de la
trace écrite du cours est élaboré par les élèves
et leur travail préparatoire. Ce cours constitue un exemple de correction
du travail des élèves par les élèves !
Les élèves, avec le professeur, dégagent les idées
générales essentielles pour proposer un plan de cours en deux
ou trois parties et les principales notions sous la forme de mots clés
à utiliser dans une phrase, à définir, à comprendre
et à mémoriser.
Le professeur prendra soin de choisir des phrases à partir d’un
maximum d’élèves différents.

Exemple de 7 mots clés
à mémoriser par les élèves (soulignés dans
le cours) : Bible ; Hébreux ; Moïse ; David
ou Salomon ; Mur des Lamentations ; Judaïsme ou religion juive ;
monothéisme ou croyance en un seul Dieu.

3ème étape :

Évaluation formative : puis correction individuelle.

Consignes aux élèves :
Vous aurez une évaluation en histoire où vous devrez écrire
au moins 5 phrases grammaticalement correctes et historiquement justes (au moins
une des phrases doit comporter une date et une autre un repère géographique)
sur l’histoire du peuple hébreux dans l’Antiquité
en insistant sur ce qu’il apporté à l’histoire du
monde. Aucune phrase ne devra comporter les expressions ou mots suivants :
« il y a » ; « contient » et « c’est ».
Vous éviterez de confondre « à » (préposition)
et « a » (auxiliaire avoir) et « et »
(conjonction de coordination) et « est » (auxiliaire être).
Le but de l’exercice est d’écrire un petit paragraphe où
seront correctement utilisés les mots clés et les repères
chronologiques et spatiaux.
Ecrivez une ligne sur deux.
Il est donc nécessaire de bien préparer cette évaluation
en lisant attentivement votre cours et votre livre et en vous préparant
en rédigeant des phrases dans votre cahier (vous pouvez utiliser des
phrases de votre cours ou du manuel) ou dans un cahier de brouillon. Un brouillon
peut être utile si vous souhaitez recopier plusieurs fois les phrases
afin de les mémoriser.
Cette évaluation formative peut se faire en classe ou en étude.
Elle fera l’objet de correction et de conseils individualisés.

4ème étape :

Évaluation sommative.

Au jour indiqué,
les élèves composent leur paragraphe avec les mêmes consignes
que l’évaluation formative (sans indication des mots clés
et repères).

5ème étape :

Lles élèves volontaires peuvent venir dans une heure d’étude
refaire le devoir…autant de fois qu’ils le souhaitent…l’essentiel
étant qu’ils progressent dans l’expression écrite !
Ici la note est pour le professeur plus qu’une indication chiffrée.
Elle est un moteur de motivation et de progrès des élèves
(qui reviennent pour « avoir une meilleure note », donc
progresser dans l’apprentissage essentiel de la maîtrise de l’écrit).

Proposition de
barème de notation :
(les élèves doivent
être prévenus du barème qui doit figurer dans les consignes).
1 phrase grammaticalement correcte et historiquement juste = 04/20
2 phrases grammaticalement correctes et historiquement justes = 08/20
3 phrases grammaticalement correctes et historiquement justes = 12/20
4 phrases grammaticalement correctes et historiquement justes = 16/20
5 phrases (ou plus) grammaticalement correctes et historiquement justes = 20/20
Pas de malus pour une note de 8/20 ou inférieur
Malus de 2pts par mot clé absent au-delà de 8/20. Rappel mots
clés : Bible ; Hébreux ; Moïse ; David
ou Salomon ; Mur des Lamentations ; Judaïsme ou religion juive ;
monothéisme ou croyance en un seul Dieu.
Malus de 2pts aussi si le paragraphe ne comporte aucun repère chronologique
(repère chronologique attendu : Temps de la Bible IIème et
Ier millénaire av.J.C. OU Ier siècle manuscrits de Qumran OU
vers -1000 David).
Malus de 2pts aussi si le paragraphe ne comporte aucun repère spatial
(repère spatial attendu : Jérusalem OU Palestine OU
Canaan OU Israël).


Télécharger
ce document au format .pdf

PDF - 87 ko