Vous êtes ici : Accueil > Enseigner au collège et au lycée > Réfléchir à ses pratiques pédagogiques > Progressivité des apprentissages > Année 2007/2008 : Travaux du Groupe de Réflexion et de Production (GRP) sur (...)

Année 2007/2008 : Travaux du Groupe de Réflexion et de Production (GRP) sur la progressivité des apprentissages

Travaux
du Groupe de Réflexion et de production (GRP) sur la progressivité
des apprentissages (année 2007/2008)

Le groupe de réflexion
et de production (GRP) a travaillé à l’élaboration
d’outils d’aide à la mise en œuvre de stratégies
pédagogiques pertinentes concernant la progressivité et de la
continuité des apprentissages en expression écrite. Les membres
du groupe ont en particulier effectué un listage, par niveaux d’enseignement,
en croisant socle commun et programmes d’enseignement, des capacités,
attitudes et connaissances attendues, ainsi que des types d’exercices
permettant de développer cette compétence globale et transversale.Certains
outils proposent aussi des stratégies de remédiation par rapport
aux difficultés des élèves et de des pistes d’évaluation
efficientes en relation avec l’évaluation certificative du DNB.

Le GRP était
composé des membres ci-dessous :

Anthony Lozac’h, collège Rimbaud, St Aubin lès Elbeuf
Catherine François, collège Cuvier, Fécamp
Philippe Costes, collège Paul Bert, Fécamp
Audrey Philippe, collège Claude Bernard, Le Havre

Odile DENIER,
Laurent LE MERCIER
IA-IPR histoire et géographie


Pour
nous être aperçus que les meilleurs cours ne font pas les
contrôles les mieux réussis et constatant par ailleurs que
les élèves nous demandent plus souvent ce que l’on
va faire plutôt que ce qu’on va leur dire, tout ceci stimula
notre questionnement.

A
bien y regarder de plus près dans les copies des élèves
mais aussi en les questionnant sur leurs erreurs, nous nous sommes aperçus
que très souvent, ce n’était pas la connaissance qui
manquait à l’affaire mais plutôt la modalité
de l’exercice ou les mots de la question qui posaient problème.
C’est difficile de bien évaluer et particulièrement
de concevoir un contrôle avant de boucler un chapitre. Pourtant,
petit à petit, l’idée qu’il fallait annoncer
les attendus du contrôle au début de l’apprentissage,
s’est imposée comme une évidence. Quoi de plus important
que de dire aux élèves ce que l’on attend qu’ils
retiennent mais aussi ce qu’ils auront à faire, en s’assurant
que ce savoir-faire aura été travaillé en classe.
Ne pas évaluer une compréhension de texte quand on a travaillé
l’image, ou confronter l’élève à un schéma
quand on a fait du cours magistral. Les modalités, les tâches
à accomplir et pas seulement les connaissances exigibles, voilà
un deuxième paramètre que nous avons voulu prendre en compte
dans notre enseignement en accompagnant chaque apprentissage de fiches
de révision, puis de fiches navettes pour l’élaboration
des critères de réalisation (lire une carte - rédiger
un paragraphe - réaliser un croquis...)

Par
la suite, un autre questionnement nous conduisit à une deuxième
étape. Quels chapitres se prêtaient le mieux à telle
ou telle activité ? Comment échelonner l’apprentissage
d’une tâche sur une ou plusieurs années ? Cheminant
par ces questions et en revisitant le programme et ses accompagnements,
nous avons élaboré un tableau qui croise le dire et le faire,
le savoir et la tâche. Cet outil propose une décomposition
et une progression des compétences tout au long du cursus du collège.
Pour cela, nous avons repris les grandes capacités exigées
par les programmes que nous avons déclinées en diverses
tâches, elles-mêmes précisées dans la colonne
« Mise en œuvre ». A terme, nous souhaiterions
mettre celles-ci en lien avec des fiches d’activités téléchargeables.
Nous avons respecté deux principes lors de son élaboration ;
établir une progressivité des capacités de la 6ème
à la 3ème en s’attachant à une redondance des
tâches complexes sur l’année afin de mettre réellement
l’élève dans une démarche formative, par le
biais des fiches navette notamment, donnant ainsi tout son sens à
une évaluation sommative en fin de cycle.
Ce document est une base de travail que chaque équipe peut s’approprier
en fonction de ses priorités, ses classes et ses élèves.
C’est d’ailleurs en travaillant sur deux établissements
différents qu’une collègue s’est rendue compte
à quel point l’harmonisation des pratiques pédagogiques
dans l’un des collèges avait permis aux élèves
de réinvestir leur savoir-faire d’une année sur l’autre.
Par sa démarche pédagogique concertée, l’équipe
avait su créer des habitudes (conduites) de travail.

Ces
tableaux sont donc le résultat d’une pratique du programme de collège
sur la durée, un exemple de mise en œuvre choisie et expérimentée par
une équipe de trois enseignants, notamment sur le niveau 3ème
. C’est également un cheminement pédagogique personnel et
collectif. Aussi il ne peut s’appliquer en modèle mais a vocation
à inspirer par sa démarche, d’autant que les programmes
changeront dès 2009.

Audrey
Philippe, collège Claude Bernard - Le Havre
Philippe Costes, collège Paul Bert - Fécamp

 


Vous pouvez télécharger
les tableaux de progression des capacités au format .pdf en cliquant
sur les icônes ci-dessous.

PDF - 55.4 ko

  • progression des capacités en 6ème - Géographie
PDF - 55.4 ko

  • progression des capacités en 6ème - Histoire
PDF - 74 ko

  • progression des capacités en 5ème - Géographie
PDF - 90.8 ko

  • progression des capacités en 5ème - Histoire
PDF - 55.2 ko

  • progression des capacités en 4ème - Géographie
PDF - 77.2 ko

  • progression des capacités en 4ème - Histoire
PDF - 98.2 ko

  • progression des capacités en 3ème - Géographie et Histoire