Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour les enseignants > Se documenter > Ressources locales > La renaissance française dans la vallée de l’Eure : l’église de (...)
Publié : 17 septembre 2005

La renaissance française dans la vallée de l’Eure : l’église de Croth

LA RENAISSANCE FRANÇAISE DANS LA VALLÉE DE L’EURE : L’ÉGLISE DE CROTH

Notre visite
s’est poursuivie à Croth, petite commune qui s’enorgueillit
de posséder une église originale.

Le bâtiment
en question se compose de deux parties. Elle possède ainsi
une nef plus étroite et plus petite que le chœur.
Cette nef qui date du XII° siècle est une ancienne
grange transformée en église, elle fut agrandie
au XVI° par l’adjonction d’un chœur assez vaste pour
contenir les moines qui s’installèrent alors sur la commune.
L’église fut aussi surmontée d’un clocher pointu
en ardoises, qui, trop lourd pour être supporté par
le bâtiment, dut être doté de ses propres pieds.
L’intérieur présente une superbe charpente construite
par des charpentiers qui reprirent des techniques réservées
jusqu’alors aux constructions navales. Cette charpente est superbement
décorée dans le chœur par des dessins pyrogravés
et une multitude d’étoiles dont les couleurs d’origine
sont aujourd’hui effacées. Le mobilier se compose de quelques
statues, certaines en bois, certaines en pierre polychrome. Les
vitraux de cet édifice sont particulièrement remarquables.
Ils datent du XVI° siècle et ont gardé des couleurs
superbes. C’est le cas d’un arbre de Jessé qui présente
la particularité d’attribuer à la Vierge un ancêtre
aux traits négroïdes. Certaines fenêtres comportent
des fragments de vitraux en grisaille qui proviendraient de la
chapelle du château d’Anet et dont les personnages sont
particulièrement soignés.